On peut se pendre avec la lanque - Joseph Agostini
Production : Kapuch Prod
Mise en scène : Joseph Agostini
Avec Camille Solal
Décor : Florent Lenziani
Conception de l’affiche : Céline Rameaux, Stefan Barniche
Musique : Frédéric Bry
Revue de presse - On peut se pendre avec la lanque - Joseph Agostini

Le dossier de presse :

Télécharger le dossier de presse.

On peut se pendre avec sa langue

Chacun de nous sait qu’il peut tuer l’autre avec les mots. Une jeune femme décide un jour, de passer à l’acte. Elle choisit des personnages qu’elle déteste dans son entourage et vient les détruire avec la parole pour seule arme impitoyable. De la vieille raciste au candidat de télé réalité, de l’amoureux obsédé sexuel à la cadre d’entreprise tyrannique, ils y passeront tous.

On peut se pendre avec sa langue est à l’origine, une nouvelle de Joseph Agostini, écrite en 2005. Elle a été adaptée au théâtre pour Camille Solal, que l’auteur a rencontré lors d’une soirée organisée par les Ecrivains associés du théâtre, sous la houlette du dramaturge Marc Michel Georges.

On peut se pendre avec sa langue a été représentée au Lucernaire Avignon et au Théâtre des Feux de la rampe à Paris, en 2009. Elle a ensuite été jouée au Piccolo Théâtre d’Aix en Provence, en 2010.

 

« Chacun de nous sait qu’il peut tuer l’autre avec les mots. Chacun de nous sait que, sous la lampe, le soir, devant une feuille de papier, il peut trouver la formule meurtrière pour détruire son prochain »

Le personnage d’On peut se pendre avec sa langue (2005)

 

Mots d'amour

« Cela fait maintenant sept ans que je travaille avec Joseph. À chaque pièce, c'est un nouvel univers sans demi-mesure, et une incessante remise en question. En tant que compositeur, c'est essentiel. »

Frédéric Bry, musicien-compositeur